Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 14:31

Chers collègues,

 

Les élections municipales des 23 et 30 mars dernier ont livré le message que l’on connait. Un message fort, un message dur. Un message qui doit être écouté.

 

Certes, remettre le pays d’aplomb, après une décennie calamiteuse pendant laquelle la droite a régné sans partage sur la France, n’est pas une mission aisée. Les dégâts sont profonds et les plaies nécessitent du temps pour guérir. En même temps, la situation de nos concitoyens est telle que la patience est devenue un luxe inaccessible. Alors beaucoup de Français ont cédé aux sirènes de ceux qui protestent par métier, de ceux qui osent l’outrance, de ceux qui par leurs mots et leurs actes remettent en cause le pacte républicain, peu importe l’étiquette qu’ils arborent.

 

D’autres ont nié l’acte d’aller voter. Cet acte démocratique a été durement acquis par des citoyens pour des citoyens et fait l’envie d’autres citoyens qui en sont privés. Il est le symbole d’une démarche d’implication dans la vie de la cité et le droit de participer à l’élaboration d’un autre monde meilleur que l’ancien. Beaucoup reprochent à l’avenir d’être plus noir que le présent ou pire que le passé. Ce constat n’est pas forcément faux et n’aurait pas eu lieu d’être il y a de cela quelques décennies. Le contexte n’était pas le même. Le poète a dit que la terre est bleue comme une orange, c’est dans cette optique que le citoyen doit voir la société comme il souhaiterait qu’elle soit par son vote et non comme elle est par son abstention.

 

De ce défouloir, beaucoup de bons maires de gauche, de progrès, en ont fait les frais en France, en Finistère aussi. Brest fait figure d’exception.

 

Mérite sans doute du recul et de la lucidité dont les brestois et les brestoises savent faire preuve.

 

Mérite également de la qualité du travail accompli jusqu’ici par François Cuillandre et ses partenaires au service de la ville et de l’agglomération.

 

Aujourd’hui les brestois et les brestoises nous demandent de continuer à construire une ville attractive, accueillante, solidaire, agréable à vivre, où chacun peut y trouver son compte.

 

À cette mission nous, Radicaux de Gauche, participons avec enthousiasme et détermination. À ce combat, nous y apportons notre sensibilité particulière,

notre ancrage dans la plus ancienne tradition républicaine, notre obsession de l’égalité citoyenne et de la liberté réelle pour tous.

 

À l’échelle nationale, la Ministre radicale Sylvia Pinel a porté la Loi sur le commerce, l'artisanat et les TPE, récemment votée par l’Assemblée Nationale. Cette loi met à la disposition des acteurs de nouveaux leviers pour la redynamisation du commerce de proximité et simplifie l’accès au régime de l’entreprise individuelle à responsabilité limité dans un souci d’amélioration continue des dispositifs existants. Madame Pinel, nous en sommes certains, apportera ce même souci d’efficacité dans ses nouvelles fonctions au Ministère du Logement, lui aussi concernant un sujet sensible pour toutes les villes de France.

 

À l’échelle locale cette même recherche de solutions efficaces sera notre guide quotidien car seule une politique compréhensible et comprise peut aider les citoyens à retrouver de l’optimisme et de l’espoir et favoriser la mise en œuvre d'une nouvelle étape de l'édification de Brest dans son nouvel environnement métropolitain. Avec la participation du Parti Radical de Gauche, Ensemble pour Brest tiendra son cap et le dépassera…

 

Christiane Migot

PRG29

Partager cet article

Repost 0

commentaires