Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 10:14
Articles parus dans Ouest-France du 22 et du 23 février 2017

Articles parus dans Ouest-France du 22 et du 23 février 2017

Depuis le 10 janvier 2017,

quoi de neuf au port de commerce?

 

A lire le premier article (celui du 22 février 2017), soit 33 jours après l'alerte diffusée dans la presse, seule une moitié du stock est conforme ou plutôt a été analysée. De un, qu'est ce qui a été analysé? La phosphine? C'est un gaz et depuis le temps il a eu le loisir de diffuser dans l'atmosphère. Et direction nos poumons... Par conséquent la teneur est faussée. Et en plus tout cela fait par un laboratoire "accrédité". Par qui? Pour quel type de mesure? Avec quel procédé? Selon quel protocole?

 

A lire le second article (celui du 23 février 2017), il est vrai que c'est à la collectivité territoriale référente de s'exprimer et non à un organisme privé passant par un laboratoire "accrédité" probablement privé. La manière de procéder évoque cette pratique anglo-saxonne consistant à passer par un arbitrage extérieur à l'instance officielle. Ce dernier déjà évoqué dans les négociations du traité TAFTA a été rejeté.

 

Assez d'arrangements occultes! C'est à la représentation de la République de trancher et d'affirmer si oui ou non il y a opportunité à distribuer ou à détruire ce maïs. Bien sur l'engagement financier est à la charge du présumé innocent ou coupable. Innocent d'avoir voulu "shunter" les voies officielles ou coupable d'avoir accepter ce maïs avec un traitement à la phosphine.

 

Affaire à suivre...

 

Post-sciptum: Et à propos cette moitié de maïs restante et non-analysée, où est-elle stockée? Les normes de sécurité associées à un produit aussi toxique que la phosphine sont-elles appliquées? Si au port de commerce, à quelques centaines de mètres des premières habitations. Peut-être dans le cadre de la directive Seveso 2 ou 3? Aucune information. Zéro pointé.

 

Jean-Louis Migot

PRG29

Partager cet article

Repost 0

commentaires