Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : LRDG 29 - Archives
  • : Bienvenue sur les archives des Radicaux de Gauche en Finistère.
  • Contact

Rechercher Dans Nos Archives

15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 11:29

Avec sa prière du 15 Août le cardinal Vingt-trois déclenche la guerre contre le mariage homosexuel. Le débat parlementaire n'est même pas en cours de préparation, pourtant une certaine catégorie de l'église commence le lobbying contre une législation pouvant conforter les couples homosexuels. Dans le même temps il apparaît que plus de 65% des français ne sont pas défavorables à une politique progressiste dans ce domaine. Ci-après une reprise d'un article du Nouvel-Observateur.

PRG29

 

Législation pour le mariage homosexuel

 

A l'occasion de la fête de l'Assomption, mercredi 15 août, le cardinal André Vingt-trois  propose une prière universelle qui provoque la polémique en raison de sa dimension sociétale et politique. Revenant sur la question du mariage et de l'adoption au sein de couples  homosexuels, le cardinal appelle en effet à prier pour « ceux qui ont été récemment élus, pour que leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières ».

 

Cette prise de position de l'Eglise catholique n'est pas partagée par tous ses représentants. A l'instar du curé de la paroisse Saint Merri à Paris, certains estiment que la messe du 15 août se trouve détournée de sa véritable fonction. « Pourquoi cette initiative maintenant alors que l'actualité n'est pas là-dessus. Comment voulez-vous que les chrétiens reçoivent ça ? On se sert d'eux pour envoyer un message en dehors de l'Eglise. Est-ce que la messe du 15 août est le lieu pour faire de la propagande vis-à-vis des hommes politiques ? », s'est interrogé mardi Jacques Mérienne, curé de Saint Merri, sur France Inter.

 

André Vingt-trois veut une prière pour « que les familles en attente légitime d'un soutien de la société ne soit pas déçues », et « pour que les enfants cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère ».

 

Un appel que ne soutient pas le curé de Saint Merri : « Cela va exacerber des conflits. Les couples homoparentaux existent. Ce n'est pas cette loi qui va les inventer. Et en même temps, c'est une toute petite minorité, quelques dizaines de milliers de personnes pour soixante millions d'habitants. On en fait un signe de société. Qu'est-ce que ça veut dire ? On est dans un faux débat qui repose sur une homophobie latente qui n'est plus celle de nos contemporains. (…) Il y a dans cette réaction de l'épiscopat un immense déficit en réflexion et en écoute », regrette Jacques Mérienne.

 

 

Voir par ailleurs le post  sur ce blog : Une nouvelle guerre de religions?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires