Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : LRDG 29 - Archives
  • : Bienvenue sur les archives des Radicaux de Gauche en Finistère.
  • Contact

Rechercher Dans Nos Archives

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 10:09

"Rien ne permet d'affirmer que le pouvoir socialiste est derrière les procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Cette théorie du complot est en effet le principal argument de riposte des sarkozystes. Depuis que l'ancien président a quitté l'Elysée, ils ne cessent de dénoncer un supposé "acharnement" du pouvoir et des juges à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Leur objectif est simple : susciter un réflexe de solidarité des militants UMP à l'égard de l'ancien président". Trouvé sur le Web.

La justice enquête sur le justiciable Nicolas Sarkozy

La justice est elle même. En plaçant  N. Sarkozy en garde à vue sur des présomptions graves d'actes de corruptions, la justice et la police sont dans leurs rôles et les déclarations de l'ancien magistrat Philippe Biger - peu enclin à sacrifier au culte de la gauche - remarque que le gouvernement laisse les coudées franches aux magistrats  : "qui font un remarquable travail", et il se déclare même "fier de ses anciens collègues" (FranceInfo).

C'est le côté rassurant de cette situation, la justice se retrouvant face à elle même pouvant traiter les justiciables sur un pied d'égalité. 

Certes les sujets qui conduisent N. Sarkozy à être interrogé ne redorent pas le blason des politiques et font, peu ou prou, le jeu des "Le Pen" qui sont pourtant loin, eux mêmes, d'être blancs comme neige. Mais qu'importe, au moins ce pan de la structure judiciare de la société française redresse la tête et devrait conduire progressivement à présenter une classe politique plus transparente aux suffrages des citoyens en éliminant les brebis galeuses. Car il y aura des retombées positives de ces affaires. Le message du ras le bol de l'impunité est passé dans la classe politique ; cela devrait induire des comportements plus vertueux en mettant en garde ceux qui sont tentés de franchir la ligne jaune de l'illégalité, de la concussion, de la corruption, etc.

Le mensonge comme mode de fonctionnement politique, dans la société française d'aujourd'hui n'est plus toléré. Loyauté, équité, droiture, redeviennent des mots à la mode, ils représentent les qualités que réclament les français à leurs élus qu'ils soient conseillers municipaux, députés  ou ministres. Le gouvernement actuel semble s'en convaincre, en tous les cas sa survie sera étroitement associée à ce type de comportement vertueux.

Erwan MARIE

PRG29  

et puis  ( link ) et là   ( link )

______________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0

commentaires