Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 12:16

Naissance et évolution

du premier parti politique français

 

Celui des Radicaux de Gauche PRG

 

 

1869 : Programme de Belleville de Gambetta écrit à l’occasion d’élections et à la demande  de comités radicaux sous le IIème Empire. Ces comités radicaux étaient des rassemblements de personnes issues de loges maçonniques, de la Ligue des Droits de l’Homme, de la Ligue française de l’enseignement. Les partis politiques n’existaient pas encore.

Ce programme inscrit les bases de l’idéologie radicale, poursuivie et mise en place par IIIème République Française :

-       démocratie avec le Suffrage Universel

-       affirmation des Libertés

-       séparation Eglise-Etat

-       instruction primaire, laïque et obligatoire

-       devise républicaine : Liberté-Egalité-Fraternité.

 

1870 : avec la chute du Ier  Empire et la naissance de la IIIème République, les héritiers de la Révolution Française réussissent à installer définitivement le régime républicain affirmant la démocratie et les libertés individuelles.

Ainsi, au lendemain de la loi d’association de Waldeck-Rousseau, le Parti Républicain radical et radical socialiste est crée : c’est le premier parti politique français en 1901. Le mot socialiste dans le nom du parti signifie son opposition au monopole capitaliste et le situe donc à gauche . En 1907, le Programme de Nancy précise l’attachement des radicaux à la propriété privée.

 

A partir de 1902 et jusqu’en 1914, les Radicaux sont au pouvoir, Clemenceau y joue un rôle important . C’est pendant cette période que la IIIème République s’enracine, c’est à dire qu’elle fortifie ses bases grâce à l’école qui véhicule les valeurs et symboles de la République, et grâce à la notion de laïcité avec la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905.

Aussi quelques lois sociales sont à retenir comme la baisse du temps de travail à la mine, le système de retraite ouvrière, l’impôt progressif sur le revenu.

C’est la  période de la Belle Epoque qui connaît cependant quelques agitations et contestations politiques avec la montée de l’extrême droite et l’anarchisme. Sur le plan international, les tensions s’aggravent et dégénèrent en conflit mondial. La IIIème République tient le coup grâce à l’Union Sacrée qui rassemble les Radicaux, les Socialistes, les partis de droite et syndicats.

Ainsi la IIIème République réussit à se maintenir 70 ans : c’est la plus longue des républiques françaises.

 

1918-1940 : poids considérable des Radicaux pendant l’entre-deux-guerre dans la vie politique. Les Radicaux dirigent les gouvernements du Cartel de Gauche comme Herriot ; ils participent à l’élaboration et au déroulement du Front Populaire.

 

 1945 à 1958 : sous la IVème République le Parti renaît et participe à tous les gouvernements. Ainsi Edgar Faure est Président du Conseil  en 1952  et en 1955,  Pierre-Mendès-France de 1954 à 1956. 

 

Sous la Vème République, on constate un affaiblissement constant du Parti qui finit par se diviser en 1972 entre le Parti Radical composante de l’UDF et le MRG (Mouvement radical de gauche) présidé par Robert Fabre. L’objectif du MRG est de se présenter uni avec les Partis de gauche, aux différentes élections . Il signe donc le Programme Commun de gouvernement avec le Parti Socialiste et le Parti Communiste .

 

Aujourd’hui, ce parti appelé Parti Radical de Gauche depuis 1998, maintient donc sa ligne politique à gauche tout en se démarquant du Parti Socialiste. Ses objectifs politiques sont de réaliser :

-       une économie sociale c’est à dire démocratique, solidaire et équitable 

-       une justice sociale

-       une vigilance pour le principe de laïcité

-       une Europe sociale

-       une VIème République avec la suppression du poste de Premier Ministre et plus de pouvoir donné au Parlement.

 

Le PRG, lors des dernières élections a constitué un groupe de député à L'Assemblée Nationale ainsi qu'au Sénat. 

 

Repost 0
Published by radicalisme-finisterien - dans Politique Actualités du PRG National Histoire
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 15:12

 

En engageant la réforme de la taxe professionnelle, le  Gouvernement proclame avoir  pris en compte l’intérêt des entreprises avec pour objectif affirmé  l’amélioration de leur compétitivité.

 

Espérons simplement-et nous avons quelques doutes-que la compétitivité retrouvée bénéficiera à tous dans l’entreprise et pas seulement à la rémunération des actionnaires.

 

Mais en engageant cette réforme, le Gouvernement -c’est-à-dire Nicolas Sarkozy dans sa toute puissance-a encore une fois décidé d’un principe en renvoyant à d’autre débats les dommages collatéraux.

 

Or ces dommages collatéraux, les collectivités territoriales les prennent de plein fouet pour les raisons suivantes :

- la ressource compensatrice pour les collectivités n’est pas stabilisée et la perte de ressources constitue un risque sur le long terme, du fait même de l’état des finances de l’Etat.

- l’autonomie budgétaire des collectivités, inscrite dans les lois de décentralisation est une fois de plus mise à mal.

 

Avec cette nouvelle réduction du pouvoir fondamental de décider de la politique fiscale locale, les collectivités perdent ce qu’il leur reste  d’autonomie. Or sans cette liberté, le principe de libre administration est vide de sens. Cette réforme constitue de fait une grave régression par rapport aux avancées inscrites dans les lois de décentralisation de 1982.

 

Que reste-il de la démocratie locale à laquelle les citoyens sont pourtant très attachés ?

 

Or il n’y a pas d’identité nationale sans identité locale, sans prise de responsabilité des citoyens.

 

Cela renvoie à un autre débat de nature électoraliste ; la politique menée par le Gouvernement est à la fois critiquable et incohérente !

 

Pour l’ensemble de ces raisons le PRG entend marquer son hostilité à cette réforme dangereuse pour la démocratie locale.

Repost 0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 19:20

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Repost 0
Published by OverBlog - dans Billet d'humeur
commenter cet article