Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : LRDG 29 - Archives
  • : Bienvenue sur les archives des Radicaux de Gauche en Finistère.
  • Contact

Rechercher Dans Nos Archives

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 14:09

Demandez les programmes...

 

Le journal le Monde.fr propose à ses lecteurs un comparateur  interactif des programmes des candidats aux présidentielles de 2012.

 

comparateur de programme

 

 

Retrouver ici le lien internet.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/visuel/2012/03/20/comparez-les-programmes-des-candidats-a-la-presidentielle-2012_1672519_1471069.html

Partager cet article
Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 14:01

Le journal de la Finance , avec un grand F, anticiperait-il le résultat des élections présidentielles ? Quoiqu'il en soit, il vaut mieux prévoir et le quotidien propose à ses lecteurs des solutions...

Voici proposés dans les Echos de ce jour les conseils partiels et pratques à l'attention de ses lecteurs bien pourvus.

Ref :23/03 | 10:04 | mis à jour à 11:46 | Les Echos
DOSSIER Argent : ce qu'il faut faire avant les élections

Plus-values immobilières, impôts, assurance-vie, donations...nos conseils pour bien anticiper les changements à venir.

DR
DR

François Hollande, veut une fiscalité plus juste, notamment sur celle du patrimoine. Nicolas Sarkozy l'a déjà écorné en fin de mandat. Etat des lieux.

1/ Famille  : faire le plein de donations gratuites

Si François Hollande est élu, il va durcir le régime fiscal des donations. Ceux qui envisagent ce type d'opération doivent le faire au plus vite pour profiter du régime actuel, beaucoup plus favorable. Nos explications.

2/ Assurance-vie : ouvrir un contrat et faire des versements.

Le candidat Hollande veut modifier la fiscalité de l'assurance-vie à la marge : en cas de retraits avant huit ans, sur les seuls nouveaux contrats. Tous les détails.

Voici pour rappel la fiscalité de l'assurance-vie.

3/ Plus-values immobilières : vers un allègement de la fiscalité ?

Si François Hollande est élu, il prévoit de revenir au régime fiscal d'avant 2004 pour les plus-values immobilières. Un dispositif souvent plus avantageux...

4/ Impôt sur le revenu et ISF : François Hollande veut tout remettre à plat

Nouvelles tranches à 45 % et à 75 % pour l'impôt sur le revenu, rtour à l'ISF d'avant la réforme, plafonnement drastique des niches fiscales...Retrouvez nos explications et nos simulations.

A noter qu'il y a aussi du nouveau sur le front des dividendes.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 11:34

Le syndicat de la direction générale des finances publiques publie le bilan fiscal du quinquennat (2007/2012). Ce bilan est sans appel : plus de 2,5 milliards d'allègement pour les foyers fiscaux les plus riches mais, plus grave encore, 50 milliards d'euros ont disparus par la fraude fiscale.

 

Le bilan fiscal de Nicolas Sarkozy met bien en évidence les cadeaux fiscaux accordés aux plus riches.

 

Selon le syndicat du Trésor :  «Globalement, sur le plan macroéconomique, il y a bel et bien eu un allègement d'impôts, moins important que prévu, mais un allègement au bénéfice des 1 à 2% de Français les plus riches»,  c'est ce qu'a déclaré son secrétaire national Vincent Drezet, au cours d'une conférence de presse.

 

Le syndicat évalue à 7 milliards d'euros le total des allègements consentis au travers, entre autres, du renforcement du bouclier fiscal, qui plafonne les impôts directs de tout contribuable à la moitié de ses revenus, et de l'allègement de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Des corrections et relèvements d'impôts sur le revenu des plus riches ont été introduits, estimés par le syndicat à environ 4,5 milliards d'euros.

«Toutes choses étant égales par ailleurs, la différence entre la situation avant le quinquennat et celle en fin de quinquennat fait apparaître une différence de 2,5 milliards», a précisé à l'AFP M. Drezet, une différence qui se maintiendrait sur les années suivantes si la fiscalité demeurait telle qu'elle est actuellement.

Les classes moyennes et modestes ont été clairement pénalisées

La définition des «plus riches» retenue est celle des ménages qui gagnent 100.000 euros ou plus par an, a précisé le syndicat. «Ce sont plutôt eux qui payent de l'ISF, qui utilisent le droit de donation à succession, les niches fiscales, etc», a commenté M. Drezet.

«Ces personnes-là ont bénéficié à la fois d'allègements, par exemple allègement de l'ISF de 1,8 milliard décidé en 2011, également pour certains du bouclier fiscal pendant quelques années, de l'allègement en matière de droit de donation et de succession», a-t-il expliqué.

«Le profil type du contribuable pénalisé, ce sont les classes moyennes» mais aussi «les classes modestes», a-t-il estimé, notamment en raison des hausses de la TVA.

«Il y a une ribambelle de taxes qui ont augmenté et qui sont principalement des taxes proportionnelles ou sur la consommation, qui ne tiennent pas compte de la faculté contributive des contribuables», a-t-il poursuivi.

Dès l'été 2007, le nouveau président avait renforcé le bouclier fiscal. Le début du mandat s'est aussi accompagné, avec la loi Tepa (travail, emploi et du pouvoir d'achat) votée à l'été 2007, d'une défiscalisation des heures supplémentaires.

Depuis le début de la crise, on assiste au «détricotage» du «paquet fiscal» de 2007 avec plus de prélèvements sur les revenus élevés mais une exception importante: l'allègement de l'ISF.

Le gouvernement, en diminuant les effectifs, a permis une fraude fiscale de plus de 50 milliards.

Tout aussi grave le gouvernement Sarkozy-Fillon a sciemment réduit les moyens humains et techniques pour lutter contre la fraude fiscale perpétrée par les plus riches, entreprises et personnes privées. Ainsi, d'après le syndicat  : " les travaux du Conseil des Prélèvements Obligatoires confirment ce que les fiscalistes constatent de longue date, "Ils montrent que la fraude fiscale est importante mais aussi qu'elle se développe, se diversifie, se complexifie et s'internationalise. La nécessité du développement et du renforcement fiscal ne saurait donc être remise en cause, sauf à expliquer aux contribuables honnêtes qu'il est normal qu'ils paient ce que d'autres fraudent ".

Cela renforce bien notre conviction  qu'il faut rendre la fiscalité favorable aux classes moyennes et populaires, c'est l'engagement de notre candidat à l'élection présidentielle François HOLLANDE.
  
 

Jean-Pierre BERNARD

PRG29

 

avec  l'AFP, Libération, Le Monde et le SNUI-SUD. Trésor Solidaires

Partager cet article
Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 07:33

Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de Gauche : "François Hollande veut redonner à nos armées leur place et leur rôle dans la République et en Europe".

Le candidat de la gauche à l'élection présidentielle a montré ce dimanche à Paris qu'il a un projet cohérent pour la Défense nationale, fondé sur l'histoire et le rôle de la France dans le monde et sur le respect des personnels engagés au service de la Nation.

Le sénateur du Tarn-et-Garonne retient deux choses essentielles des propositions de François Hollande, d'abord sa volonté clairement affichée de relancer l'Europe de la défense et ensuite son engagement à rendre à nos armées les moyens d'être à nouveau un creuset d'intégration républicaine pour nos jeunes et de revivifier l'esprit de défense.


http://www.facebook.com/JeanMichelBaylet <http://www.facebook.com/JeanMichelBaylet>

https://fr.twitter.com/JMBaylet <https://fr.twitter.com/JMBaylet>


http://www.jeanmichelbaylet.fr/ <http://www.jeanmichelbaylet.fr/
Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 13:44

Affiche presiden2012002

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 13:41

Affiche presiden2012001

Partager cet article
Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 15:49

"Un tombeau pour Sarkozy"

 

c'est ainsi que François Bazin titre un de ses articles dans le "Nouvel Observateur". 

 

Non Nicolas Sarkozy ne vient pas de défuncter, toutefois selon le "nouvel Obs" :"La défaite de Nicolas Sarkozy est désormais considérée comme une évidence par la quasi-totalité des acteurs et des observateurs politiques. Par précaution, les uns et les autres ne le confessent qu’en privé." . Il est vrai que l'on se gardera bien de vendre la peau de l'ours hongrois avant de l'avoir sorti des jardins de l'Elysée.

 

L'analyse du journaliste, que l'on peut compléter, repose sur trois erreurs successives commises par le candidat sortant. 

 

La première erreur selon lui, remonte au 30 juillet 2010, avec le discours de Grenoble ou Sarkozy introduit clairement la charge sécuritaire, désigne à la vindicte populaire les les roms et/ou avec l'aide de Guéant il rejoint les thèses lepenistes  en oubliant ceux qui avaient crû en lui en 207. C'est la droitisation extrèmiste qui se met en place en vue de la pêche aux voix du FN.

 

La deuxiéme erreur, toujours selon François Bazin, naît à l'été 2011. La CRISE vient d'éclater. Sarkozy va s'agiter, mener des actions à la petite semaine conduisant à multiplier les plans de rigueur bricolés qui, les uns après les autres, sont amendés, voire oubliés car insuffisants. Avec Merkel, ils veulent imposer la règle d'or. Pour Sarkozy, il s'agit d'abord de piéger la gauche, pas de résoudre les problèmes. En effet, aujourd'hui  on voit déjà que l'Espagne va s'asseoir sur les mesures adoptées par l'Europe. Puis c'est l'annonce de la TVA sociale, taxe injuste et intervenant en fin de mandat, qui apparaît comme une punition supplémentaire pour les citoyens à petits et moyens revenus. De plus les relations Merkel-Sarkozy sont perçus comme trop dépendantes du leadership de la chancelière allemande. Ce qui agace les français.

 

La troisième erreur daterait de fin 2011, au moment de la primaire, Sarkozy sort l'artillerie lourde contre le candidat désigné par plus de trois millions de citoyens lors des primaires citoyennes. En s'en prenant à la personne de François Hollande il pensait que la comparaison d'expérience  serait à son avantage. Las, cela n'a pas fonctionné car il attaquait la personne de François Hollande et non pas l'homme politique. 

 

A cela il faut ajouter : le grand silence sur son bilan, les multiples volte-face au cours des dernières années qui  renforcent la perception du peuple sur son instabilité, le fait, également, que le projet pour le futur quinquennat tarde à sortir. Et puis les annonces avancées en meeting ne sont pas claires et parfois sont oubliées le lendemain. La tendance du projet  apparaît comme la pérennisation du quinquennat finissant. Cela ressemble à une fuite en avant. Et puis les actes de repentance tardive, l'ego exarcerbé sont des marqueurs quasi indélébiles qui le décrédibilisent. A trop parlé de lui, il en oublie les français.

François Bazin conclut son article en déclarant : "A force de dire qu’il n’a pas changé, Nicolas Sarkozy installe l’idée qu’il a perdu l’essentiel, c'est-à-dire la force de rompre. Il accrédite la thèse, désespérante pour le siens et insoutenable pour une large majorité de l’opinion, qu’il joue d’abord pour lui, qu’il ne pense qu’à lui et donc à la trace qu’il laissera demain dans l’Histoire. En politique, on n’appelle pas ça faire campagne mais bien bâtir son tombeau".

 

 

  Yves EMILIE

  PRG29 

 

sources Le Nouvel Observateur

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-bloc-notes-de-francois-bazin/20120308.OBS3351/un-tombeau-pour-sarkozy.html

 
Partager cet article
Repost0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 12:19

Et rien ne se passe. Silence on assassine.

 

Erwan MARIE

PRG29

Partager cet article
Repost0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 16:52

Dénucléarisation

 

Il est des batailles qui ne font pas toujours du bruit mais qui, néanmoins, sont âpres et féroces car les enjeux sont immenses. La bataille du démantèlement des centrales nucléaires a commencé. Le Japon a décidé de fermer la quasi totalité de ses centrales nucléaires, l'Allemagne s'inscrit dans un processus similaire, la Grande Bretagne, avec son parc vieillissant, s'y prépare. Les enjeux économiques et financiers sont énormes, ici on parle en milliards d'euros. En France, même si Nicolas Sarkozy clame haut et fort qu'il ne fermera pas de centrales, EDF a déjà engagé le processus de démantèlement de certaines centrales, ainsi la centrale de Chooz dans les Ardennes, Bugey dans l'Ain suivra, ensuite viendra Fessenheim probablement.

Il s'agit pour les grands groupes industriels de ne pas partir en retard dans l'industrie du démantèlement, d'acquérir rapidement les technologies, techniques et procédures pour s'attaquer à ce genre de site dangereux. Car les centrales éparpillées dans le monde se comptent par centaines. Eh Oui !

Au bout de plusieurs années de fonctionnement, le vieillissement s'installe, les risques augmentent. Il est clair que le prochain gouvernement ne pourra pas tergiverser, si ce n'est à accepter la possibilité d'un incident ou accident mais également de placer notre industrie en état d'infériorité face à la concurrence internationale, et au delà, mettre à l'encan la recherche et les emplois potentiels dans l'industrie du démantèlement. Cependant, pour l'Europe, après la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier, pourquoi ne pas conduire une négociation pour prolonger cette démarche au nucléaire civil.

Pour autant, allons-nous assister à un virage conduisant à une dénucléarisation civile en matière d'énergie ?  On sait que l'énergie électrique d'origine nucléaire n'est pas aussi bon marché, ce que d'aucuns essayent de nous faire accroire. Toutefois, nous en maîtrisons la technologie. De plus, l'énergie fossile se tarit ; les groupes pétroliers font pression pour lancer l'exploitation des gaz de schistes. Seulement leur pouvoir de pollution et dégradation de la biomasse lors de leur exploitation est considérable ; les canadiens voient une partie des terres du "grand nord" terriblement polluées par cette exploitation. Cela est désormais vérifié. 

Le grand débat sur l'énergie doit s'ouvrir. Un champ immense pour la recherche et l'industrie est ouvert. De nombreux emplois sont possibles.

 

Jean-Pierre BERNARD

PRG29

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 15:43
Les Allemands font de Sarkozy le majordome de Merkel.

 

Allez ! Pour s'amuser un peu voir Ici :

link

 

Ou sur le site de Rue89 :

 http://www.rue89.com/2012/01/02/les-allemands-font-de-sarkozy-le-majordome-de-merkel-228002

Partager cet article
Repost0